Toxine botulique ou botox Lyon

TOXINE BOTULIQUE OU BOTOX LYON 3

La toxine botulique souvent appelée botox réduit la contraction musculaire. Cette substance intervient à la jonction entre le nerf et le muscle, elle a un effet myorelaxant.

La toxine botulique est utilisée depuis le milieu des années 70 en ophtalmologie et en neurologie. La découverte de son utilisation en chirurgie esthétique est fortuite. Un ophtalmologiste canadien a remarqué au début des années 90 que la toxine botulique injectée près des paupières diminuait les rides autour des yeux.

En France, les premières autorisations de mise sur le marché (A.M.M.) sont apparues à partir de 1990 pour certaines indications pathologiques (ophtalmologie, O.R.L, rééducation fonctionnelle, neurologie).

Depuis 2003, le botox (Vistabel du laboratoire Allergan, Bocouture du laboratoire Merz, et Azzalure du laboratoire Galderma) a reçu son autorisation de mise sur le marché (A.M.M.) pour le traitement esthétique des rides glabellaires (rides inter-sourcilières ou « rides du lion ») sous certaines conditions de compétence des praticiens et de modalités d’utilisation.

En effet, seuls un chirurgien esthétique, un chirurgien maxillo-facial, un dermatologue et un ophtalmtologiste peuvent réaliser des injections de toxine botulique.

En médecine et chirurgie esthetique, la toxine botulique est utilisée pour atténuer : les rides inter-sourcilières (rides du lion) les rides du front et les rides autour de l’orbite (rides de la patte d’oie).

toxinebotulique-4

PRINCIPE DE L’INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE À AIX-LES-BAINS EN SAVOIE 3

Le positionnement des sourcils résulte d’un équilibre musculaire entre le muscle du front (qui permet de relever les sourcils) et les muscles sourcilier (qui permettent d’abaisser les sourcils).

La contraction du muscle du front provoque des rides horizontales au niveau du front, la contraction des muscles sourciliers provoque les rides verticales entre les sourcils.

Les capacités de relaxation musculaire du botox vont être utilisées. Le praticien cherchera à diminuer la fonction des muscles des sourcils et du front ce qui permettra d’atténuer les rides horizontales et verticales dues aux contractions musculaires.

L’injection de botox permettra de lisser la peau ce qui donnera un aspect plus jeune par relâchement de la tension musculaire.

CONTRE-INDICATION À L’INJECTION DE BOTOX LYON 3

Il faut impérativement respecter les contre-indicationsn à l’injection de botox, d’où l’importance d’un interrogatoire détaillé par votre chirurgien esthetique :

  • Myasténie (maladie neuro-musculaire), certaines maladies neurologiques ;
  • Pathologie de la coagulation ;
  • Grossesse et allaitement.
  • Allergie connue à la neurotoxine botulinique A ou à la sérum-albumine, ou aux aminosides (antibiotiques :Amiklin, Gentalline…).
  • Prise récente d’anticoagulant, d’aspirine ou tout médicament susceptible de faire saigner.

ANESTHÉSIE 3

Le plus souvent, il n’y a pas besoin d’anesthésie, pas même une anesthésie locale. Une préparation avec de l’EMLA (topique anesthésiant) peut être faite.

L’INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE À LYON 3

Il est préférable de venir au rendez-vous non maquillé.

Il faut éviter de prendre de l’aspirine ou tout médicament favorisant le saignement 10 jours avant et 10 jours après l’injection.

Le traitement sera réalisé au cabinet du Docteur Jean-Charles BAYOL à la Clinique Esthétique Lyon Tête d’Or ou à la Clinique du Lac à Aix-Les-bains en Savoie près de Chambéry et d’Annecy en Haute-Savoie..

Il s’agit de plusieurs injections avec une aiguille très fine en différents points du visage.

Une injection de botox ne prend que quelques minutes.

LES SUITES DE L’INJECTION DE BOTOX 3

Il ne faut pas s’allonger dans les heures qui suivent l’injection.

Il ne faut pas masser le visage aux endroits où ont été réalisées les injections pendant 3-4 jours.

La semaine suivant l’injection de botox, il faut contracter fortement les muscles qui ont été injectés 3-4 fois par jours pendant 1 minute afin que la toxine botulique diffuse dans l’ensemble du muscle.

Les activités peuvent être reprises normalement après l’injection.

Les effets indésirables secondaires :

  • Rougeur : aux endroits de la piqure, elle disparait en quelques jours.
  • Bleus et gonflement : des ecchymoses ou bleus et un gonflement sont peuvent apparaitre notamment au niveau des paupières, ils disparaissent en quelques jours.
  • Troubles sensitifs : le front peut paraitre fixe, cartonné et insensible, ainsi que la région autour des yeux.
  • Douleurs au niveau du visage : ces douleurs ont été décrites aux endroits ayant reçu de la toxine botulique, ceci est très rare.